Erreur médicamenteuse infirmier loi

Erreur médicamenteuse. L’erreur médicamenteuse est l’omission ou la réalisation non intentionnelle d’un acte au cours du processus de soins impliquant un médicament, qui peut être à l’origine d’un risque ou d’un événement indésirable pour le patient. L’erreur médicamenteuse peut être avérée ou potentielle (interceptée avant l …

Les erreurs médicamenteuses des infirmier(e)s Le 01.04.2019 par Bruno FRATTINI, Cadre Supérieur de Santé, expert en Prévention des Risques – MACSF – Le Sou Médical et Eric LOPARD, Médecin anesthésiste-conseil. Par définition, les erreurs médicamenteuses ne concernent que les actes de soins en lien avec l’administration d’un principe actif, préalablement prescrit par un médecin …

Erreur médicamenteuse et responsabilité juridique … L’infirmier doit appliquer les prescriptions du médecin, conformément à l’article R. 4311-7 du code de la santé publique (CSP). Mais il ne doit pas le faire aveuglément. En effet, l’article R. 4312-29 CSP prévoit que « l’infirmier ou l’infirmière applique et respecte la prescription médicale écrite, datée et signée …

des soins, l’erreur médicamenteuse ainsi que la qualité des soins. Le «Swiss Cheese Model » de Reason (2010) est choisi comme cadre théorique. En effet, ce modèle explique la manière dont les erreurs se produisent et donne certaines pistes pour leur gestion de manière génér ale. Continuité des soins

L’erreur médicamenteuse peut survenir à toutes les étapes du circuit du médicament et implique tous les professionnels de santé, et bien évidemment la communauté paramédicale. Organiser et sécuriser le circuit du médicament. L’amélioration de la sécurité du médicament dans les établissements de santé est considérée comme une priorité de Santé Publique. D’ailleurs …

L’erreur médicamenteuse est l’omission ou la réalisation non intentionnelle d’un acte relatif à un médicament, qui peut être à l’origine d’un risque ou d’un événement indésirable pour le patient. Par définition, l’erreur médicamenteuse est évitable car elle manifeste ce qui aurait dû être fait et qui ne l’a pas été au cours de la prise en charge thérapeutique …

Selon la Loi sur les infirmières et les infirmiers 1, l’administration et l’ajustement des médicaments ou d’autres substances, lorsqu’ils font l’objet d’une ordonnance ainsi que le mélange de substances en vue de compléter la préparation d’un médicament, selon une ordonnance, font partie des activités réservées de l’infirmière et de l’infirmier. En ce qui concerne la …

L’infirmier ou l’infirmière est habilité à pratiquer les actes suivants soit en application d’une prescription médicale ou de son renouvellement par un infirmier exerçant en pratique avancée dans les conditions prévues à l’article R. 4301-3 qui, sauf urgence, est écrite, qualitative et quantitative, datée et signée, soit en application d’un protocole écrit, qualitatif et …

(introduit par la loi n°2006-1668 du 21 décembre 2006) … « L’infirmier auquel une autorité qualifiée fait appel soit pour collaborer à un dispositif de secours mis en place pour répondre à une situation d’urgence, soit en cas de sinistre ou de calamité, répond à cet appel et apporte son concours. Honneur de la profession « Art. R. 4312-9. – L’infirmier s’abstient, même …